Enduire un mur en parpaing, utiliser l’enduit et gérer les fissures

Le parpaing est parmi les matériaux les plus solides pour la construction d’un mur. L’utilisation de l’enduit pour la finition de ce dernier est d’ordre esthétique, mais surtout aussi pour des raisons de protection. En fait, des fissures peuvent apparaître sur le mur en parpaings. Comment allons-nous les gérer ?

 

Enduire un mur en parpaing

Comme on l’a déjà dit, l’utilisation de l’enduit a une part relative à l’esthétique de la maison. Pour se faire, des machines et des outils sont nécessaires. La première chose à établir est de préparer le ciment qui sera projeté sur le mur. Il ne doit en aucun cas ni être trop liquide ni trop solide.

Pour entamer le travail, une truelle et une brouette sont utiles afin de sortir la bonne quantité. La brouette servira de place pour préparer le ciment qui sera mélangé avec de l’eau et du sable. Après avoir bien mélangé, il ne reste plus qu’à appliquer l’enduit sur le mur.

Faire une couche d’environ 15 mm est l’idéal afin d’éviter le coulage de l’enduit une fois qu’il y est appliqué. Le ciment ne doit pas être lissé, car il servira d’accroche au crépi. Mais face au temps, parfois, des fissures peuvent s’apparaître sur le mur en parpaings. Comment se gèrent-ils ?

 

Fissures sur un mur en parpaings, une activité géologique !

Des fissures peuvent apparaître sur le mur en parpaings, notamment sur le crépi. Elles peuvent être la conséquence d’une activité géologique comme l’affaissement du terrain après la construction de la maison.

Ce genre de fissures n’est pas inquiétant puisqu’elles ne nécessitent qu’un bouchage à l’aide de crépi élastique. Mais il en est très différent lorsque les fissures prennent une dimension plus grande.

 

Gérer les fissures sur un mur en parpaings

Pour une maison récente, l’apparition de fissures semble normale parce que celle-ci se met en place. Si la maison est plus âgée alors qu’elle présente des fissures, il faut mettre une jauge graduée qui pourra approuver si elles sont mortes ou vivantes.

Si la jauge affiche une non-extension de la fissure au bout d’une période de 1 mois, on dit que la fissure est morte. Ainsi, on aura simplement besoin de mastic synthétique pour la boucher. Si au contraire, la fissure est vivante puisque la réglette s’est déplacée de plus de 0,5 mm pendant la même période. Alors, des grands travaux seront nécessaires pour éviter l’effondrement de la maison.

 

Devis en ligne gratuit

Devis gratuit en ligne